«Un concept d'éclairge bien mûri est payant»

«Un concept d'éclairge bien mûri est payant»

Katharina Weber | 13 novembre 2018 | Savoir spécialisé

Tout le monde se rend compte de l’influence que la lumière a sur le bien-être, même sans comprendre les lois de la physique quantique. Jusqu’aux temps modernes, cependant, on ne savait pas très bien ce qu’était réellement la lumière. On croyait que la clarté «remplissait» l’espace sans aucun décalage temporel. Selon la théorie du philosophe grec Pythagore, la lumière était un rayon visuel où un «feu» invisible sortant de l’oeil touche les objets et fait connaitre leurs formes et leurs couleurs. De nos jours, même si on en sait davantage, le phénomène de la lumière a gardé son côté mystérieux. Afin d’éclairer quelque peu les choses, nous avons discuté avec Sandro Basso de l’entreprise Swisslux AG de la «bonne» et de la «mauvaise» lumière, de la relation qui existe entre la lumière et l’architecture ainsi que de l’éclairage intelligent.


Dans l’hôtel Brasilia Palace Hotel, achevé en 1958 par l’architecte Oscar Niemeyer, les «Bubbles» flottent comme une méduse au plafond du hall de réception de l’hôtel. Elles sont un accroche-regards enrichissant de ce bâtiment de style plutôt sobre. bubblelamp.ch Photo: codeslite.ch


Monsieur Basso, en tant que responsable du marketing de Swisslux AG le thème de la lumière est au centre de vos préoccupations. Qu’entendez-vous par une bonne ou une mauvaise lumière?
À notre avis, il n’y a pas de «mauvaise» lumière, mais uniquement une mauvaise utilisation de la lumière. Nous entendons par là les émissions lumineuses inutiles dans des bâtiments mal conçus, comme l’éclairage permanent des cages d’escalier et des zones de passage. Une bonne lumière, en revanche, est utilisée uniquement lorsqu’elle répond à un besoin spécifique, par exemple pour la réalisation de la tâche visuelle d’une personne. Un bon éclairage favorise également un sentiment de sécurité et le bien-être des utilisateurs. À cet égard, nous pensons notamment à une gestion de l’éclairage par mesure de la lumière du jour dans les écoles et les bureaux.

La lumière et l’architecture sont étroitement liées. Comment un bon éclairage peut-il seconder l’architecture?
L’architecture tient compte de la lumière ambiante naturelle et de l’incidence de la lumière dans le bâtiment. La relation entre l’architecture et la lumière résulte d’une utilisation ciblée de la lumière artificielle. Notre gamme couvre l’ensemble des besoins en éclairage d’un bâtiment résidentiel ou fonctionnel. Grâce au système de commande intelligent, tous les luminaires communiquent entre eux et créent un effet d’intelligence d’êssaim dans le bâtiment. Ainsi, les luminaires s’allument au passage de la personne quand celle-ci traverse par exemple le parking souterrain, le couloir ou la cage d’escalier, et elles s’éteignent lorsque la personne s’éloigne.


Les systèmes Twindot offrent un éclairage biodynamique (HCL) et de nombreux domaines d’utilisation allant des espaces de bureau, et salles de conférence aux lieux de réception et cabinets de santé. rzb.de

La lumière s’allume et s’éteint automatiquement, et la luminosité se règle en fonction de la lumière ambiante. Vu que l’intensité lumineuse n’augmente que successivement, l’oeil a le temps de s’habituer à la luminosité et n’est pas exposé au passage brusque de l’obscurité à la lumière. Cela permet de créer un éclairage en fonction des besoins, là où il est souhaité et aussi longtemps que nécessaire. Ainsi, les détecteurs de présence permettent d’éclairer une zone de travail de manière optimale, en fonction de la lumière du jour.

Quelles sont les technologies, les matériaux et les formes les plus recherchées actuellement dans le domaine des luminaires?
La mise en réseau croissante des bâtiments met en avant de nouveaux aspects de l’efficacité énergétique et du confort. Notre solution Trivalite combine les avantages de LEDs à haut rendement et d’un système de contrôle très précis par le biais de capteurs performants. Les luminaires intelligents se mettent en réseau de manière autonome, par radio ou par fils. Dans le choix des matériaux, nous accordons une attention particulière à la qualité des composants et de l’exécution. Les luminaires doivent répondre aux exigences élevées en matière d’éclairage. En ce qui concerne les formes, nous ne sommes pas confrontés à des tendances particulières, car le design intemporel des luminaires dépend de l’utilisation – la forme suit la fonction.

À quoi accordez-vous une attention particulière lors de l’élaboration de concepts d’éclairage?
Le défi pour nous fabricants consiste à intégrer dans les luminaires une Technologie de pointe de manière à assurer une planification et installation rapide et facile. Outre le confort, l’objectif de l’éclairage est d’atteindre un maximum d’efficacité, une longévité importante et peu d’entretien. Cela signifie également que lors du fonctionnement, tous les paramètres tels que l’intensité de l’éclairage, l’affectation des groupes, etc. doivent pouvoir être réglés rapidement via une application, sans avoir à recourir à d’autres interventions couteuses.

Quelles erreurs faut-il éviter si possible lors de la planification de l’éclairage?
Un bon concept d’éclairage place les besoins des personnes au premier plan, et l’ambiance lumineuse a une influence non négligeable sur notre horloge biologique. C’est pourquoi nous recommandons toujours d’opter pour une bonne qualité d’éclairage même si les couts d’investissement semblent plus élevés au premier abord. À long terme, une planification ingénieuse tenant compte d’un éclairage intelligent conduit toujours à de meilleurs résultats en termes de bien-être et d’économies.

Merci beaucoup pour l’interview.

Sandro Basso
Depuis 2017, Sandro Basso est responsable du marketing et de la communication de Swisslux SA et possède de nombreuses années d’expérience dans le domaine du bâtiment et de l’électrotechnique. La société basée à Oetwil am See/ZH est leader sur le marché des détecteurs de mouvement et de présence de la marque B.E.G.. L’entreprise commercialise sur le marché suisse des produits issus du domaine de la technique intelligente d’éclairage qui simplifient l’utilisation et l’entretien des bâtiments et conduisent à une amélioration de la sécurité, du confort et de l’efficacité énergétique.




Entretien menée par Katharina Weber.

Articles les plus récents

5. Dezember 2018 | Branchennews

Votre sol, signé Starck

Outre des objets du quotidien et des chaises ou fauteuils cr...

Votre sol, signé Starck

5. Dezember 2018 | Branchennews

Rénovation tour «Delftse Poort»

Là où se trouvait jadis l'ancienne porte de la ville de Rott...

Rénovation tour «Delftse Poort»

4. Dezember 2018 | Branchennews

Une innovation qui fait preuve de lucidité

Les structures gonflables éprouvées de la société HP Gasser ...

Une innovation qui fait preuve de lucidité

3. Dezember 2018 | Branchennews

Les carreaux en céramique résistants

Les carrelages sont vieux de plusieurs millénaires mais plus...

Les carreaux en céramique résistants
Copyright © 2001-2018 Docu Media Suisse Sàrl

«Un concept d'éclairge bien mûri est payant»