Un colosse au design filigrane

Un colosse au design filigrane

Katharina Weber | 18 mai 2018 | Scène

Le centre sportif Heuried a récemment rouvert ses portes à Zurich-Wiedikon. Il fait partie du site sportif d’Heuried, datant des années 1960, que EM2N Architekten ont soumis au cours des dernières années, en collaboration avec les paysagistes Balliana Schubert, à une rénovation importante.

Malgré sa taille imposante, la nouvelle patinoire s’inscrit avec harmonie dans le lotissement paisible qui l’entoure. (Photos: Filip Dujardin)

Malgré sa taille imposante, la nouvelle patinoire s’inscrit avec harmonie dans le lotissement paisible qui l’entoure. (Photos: Filip Dujardin)

1965 – Détente et loisirs pour (presque) tous
«Il faudra probablement des années avant que l’ensemble du site se fonde avec le quartier et soit accepté sans réserve par la population», écrivait en 1966 déjà l’architecte Fritz Schwarz à propos du centre de piscine, de sports et de loisirs d’Heuried, inauguré récemment alors. Bien que la ville de Zurich ait tenté, par un programme d’aménagement de grande envergure, de répondre aux attentes de tous les groupes de la population, le nouveau centre sportif se vit confronté à une résistance massive. Schwarz supposait que la raison en était moins les nuisances occasionnées par le bruit, avancées par des voisins récalcitrants, mais bien plus des rancœurs vis-à-vis des «amusements déroutants pratiqués par une nouvelle génération».

Plus de 40 ans plus tard, le site de loisirs d’Heuried était certes «accepté sans réserve» par la plupart des habitants du quartier Wiedikon, mais avait besoin d’un assainissement et d’un agrandissement de grande envergure. Ce furent EM2N Architekten qui, en 2012, remportèrent le concours. Lors de la réalisation, le terrain déjà causa les plus grandes difficultés. Autrefois, une glaisière se trouvait à cet endroit, laquelle fut comblée dans les années 1960 avec des gravats et des blocailles. «Pour les fondations sur pieux, il nous fallut tout d’abord nous frayer un passage à travers cette couche de 13 à 16 mètres avant de trouver enfin un sol solide», explique Jochen Kremer, qui dirigea le projet chez EM2N Architekten.

Situation à Zurich-Wiedikon (Plans: EM2N Architekten)

Pour le concept énergétique également, il fallut trouver une solution élaborée. La chaleur dégagée lors de la production de glace est exploitée pour le chauffage de l’eau sanitaire. De plus, une installation photovoltaïque alimente le circuit électrique. Après cinq ans d’études et de travaux, le site, qui réunit une patinoire couverte, une patinoire et une piscine extérieures, a ouvert ses portes l’an dernier. La piscine a été inaugurée il y a quelques jours.

Malgré sa taille imposante de plus de 9000 mètres carrés, la nouvelle patinoire s’intègre harmonieusement dans les rangées de maisons qui l’entourent. Un peu en retrait et avec une façade fermée du côté rue, pratiquement rien, de l’extérieur, ne permet de deviner ce qu’abrite ce bâtiment de deux étages. Ce n’est qu’immédiatement devant l’entrée que les bassins, les pelouses et les toboggans deviennent visibles. La saillie très prononcée du toit, marquant l’entrée, attire tout particulièrement les regards et salue les visiteurs en un geste imposant.

Des niveaux horizontaux
Le corps de bâtiment se décline en un accord parfait, harmonieusement composé par un socle et un rez-de-chaussée fermés, une baie vitrée périphérique au premier étage et un toit en saillie sur les quatre côtés. La distinction entre les différents niveaux décompose visuellement la masse du volume et confère au bâtiment un caractère léger et filigrane. Le rez-de-chaussée repose sur un socle de béton. La construction sandwich fermée, en bois et piliers de béton armé, renonce – à l’exception du domaine de la caisse – à toutes fenêtres et accueille vestiaires et installations sanitaires. Au premier étage, la baie vitrée continue procure une sensation de transparence dans la façade. Les murs intérieurs sont de construction massive.

Malgré ses quelque 6000 mètres carrés, le toit, dont la totalité de la structure portante est réalisée en bois, semble planer, aérien. Ceci est possible grâce à baie vitrée périphérique située immédiatement sous le toit ainsi que qu’à la division de la gigantesque surface du toit en un grand nombre de plans individuels. L’idée du recoupement horizontal des niveaux est le fil rouge qui traverse toute la conception: les architectes considèrent par exemple comme des plans horizontaux les surfaces gazonnées, les revêtements de sol de la piscine ainsi que le toit avec la terrasse et la passerelle. Ces niveaux se recoupent dans le domaine de l’entrée, de sorte que l’intérieur et l’extérieur, le domaine public et le domaine semi-privé, le gros volume et l’espace libre s’entrelacent.

   
  • Depuis la zone d’entrée, on accède à la patinoire couverte, la patinoire extérieure, au restaurant ainsi qu’à la piscine extérieure. (Photos: Filip Dujardin)

    Depuis la zone d’entrée,  on accède à la patinoire couverte, la patinoire extérieure, au restaurant ainsi qu’à la piscine extérieure. (Photos: Filip Dujardin)
  • «Stairway to heaven» est le nom de l’installation artistique de Wiedemann Mettler qui couvre l’escalier central. (Photos: Filip Dujardin)

    «Stairway to heaven» est  le nom de l’installation artistique de Wiedemann Mettler qui couvre l’escalier central. (Photos: Filip Dujardin)
  • Dans la patinoire, la division entre le socle, la baie vitrée et le toit se manifeste ici de manière particulièrement frappante. (Photos: Filip Dujardin)

    Dans la patinoire, la division entre le socle,  la baie vitrée et le toit se manifeste ici de manière particulièrement frappante. (Photos: Filip Dujardin)
  • La patinoire extérieure est séparée de la piscine extérieure par une rampe en béton. (Photos: Filip Dujardin)

    La patinoire extérieure est séparée de la piscine extérieure par une rampe en béton.  (Photos: Filip Dujardin)
  • Plan rez-de-chaussée. (Plans: EM2N Architekten)

    Plan rez-de-chaussée. (Plans: EM2N Architekten)
Les architectes ont également doté la zone de la réception, à l’intérieur, d’un caractère accueillant et généreux: un plafond vitré couvre l’escalier ouvert. Ses éléments multicolores, tel un caléidoscope, projettent sur les marches un jeu de lumières colorées. Les artistes Pascale Wiedemann et Daniel Mettler parlent pour ce projet de construction artistique de «Stairway to heaven». Derrière l’escalier, la patinoire, inaugurée l’automne dernier déjà, s’étend de plain-pied sur 2300 mètres carrés. La division entre le socle fermé, la transparence vitrée de l’étage et la construction en bois superposée du toit se manifeste ici de manière particulièrement frappante.

À l’extérieur, on trouve d’un côté la patinoire découverte, de l’autre, séparée par une pergola, la piscine de plein air. À la publication du présent fascicule, la piscine viendra d’être inaugurée, les patinoires et le restaurant sont en service depuis quelques mois déjà. «Jusqu’à présent, les réactions des riverains à ce centre sportif ont toutes été positives. Même s’ils ne sont pas patineurs, ils aiment le nouveau restaurant dans le quartier», constate Jochen Kremer. «Lorsque la piscine sera en service, les riverains apprécieront certainement plus encore le site.»

Emplacement: Wasserschöpfi 71, 8055 Zürich
Propriétaire: Biens immobiliers de la Ville de Zurich, Service des Espaces verts de la Ville de Zurich
Représenté par: Ville de Zurich, Office des bâtiments
Architecture: EM2N Architekten, Zürich
Paysagistes: Balliana Schubert Landschaftsarchitekten AG
Réalisation: 2017
Coûts de construction: CHF 81 Mio. CHF

Articles les plus récents

13. August 2018 | Branchennews

Robinetterie et évier KWC: une interaction pa...

Depuis 1874, KWC imagine des robinetteries qui s’intègrent à...

Robinetterie et évier KWC: une interaction pa...

10 août 2018 | Salle de bains

L'inspiration de salle de bains

Les salles de bains deviennent des espaces de bien-être dans...

L'inspiration de salle de bains

10 août 2018 | Cuisine

L'inspiration de cuisines

Les exemples de cuisines réalisées montrent de nouvelles ten...

L'inspiration de cuisines

8. August 2018 | Branchennews

HGC «ROMANA»: un sol à nul autre pareil

HGC «ROMANA» est l'alternative réussie aux sols en matière p...

HGC «ROMANA»: un sol à nul autre pareil
 
Copyright © 2001-2018 Docu Media Suisse Sàrl

Un colosse au design filigrane