Tout à portée de vue

Tout à portée de vue

Claudia Frigo Mallien | 4 avril 2019 | Scène

La nouvelle construction du jardin d’enfants triple «Gartenstrasse» marque la fin d’un bâtiment provisoire qui servait depuis 50 ans de jardin d’enfants double. Le nouveau bâtiment crée des espaces ludiques et s’avère idéal pour les plus petits.

Photo: Simon Menges

La commune de Würenlingen en Argovie s’attend à une augmentation du nombre d’élèves au cours des prochaines années. C’est ainsi qu’en 2014, sous la direction experte de Metron Raumentwicklung AG, elle a lancé un concours de projets sélectif. Le site de construction dans la zone rurale était un terrain de 2200 mètres carrés, qui était à l’origine un parking, entouré d’immeubles collectifs au pied du Siggenberg.

Parmi les équipes, composées d’architectes et d’architectes paysagistes, les jeunes architects Malte Kloes et Christoph Reichen se sont également qualifiés pour participer au concours afin de promouvoir les jeunes talents. Le projet s’est vu décerner le premier prix par le jury qui en a recommandé la poursuite et l’exécution.

Les architectes ont convaincu par le choix de l’emplacement du bâtiment le long de la Gartenstrasse, délimitant ainsi le nouveau jardin et l’aire de jeux de la rue. L’objectif était que le jardin d’enfants serve de lieu de rencontre et de jeu pour les enfants tout en remplissant une fonction de «filtre» pour protéger le terrain de jeu, ouvert au public et utilisé par les maisons attenantes. L’ancien parking sur le terrain a été remplacé par un parking souterrain accueillant 30 places de stationnement public.

   
Le jardin d’enfants est venu pour rester
«Maison de tente», ainsi le nom ludique du projet du concours. Le cirque a ainsi trouvé son chemin dans le village, et ce bâtiment est en effet un numéro d’acrobatie réussi. Inauguré à l’automne dernier, le bâtiment dégage une atmosphère paisible et naturelle et abrite trois jardins d’enfants adjacents, de 100 mètres carrés chacun.

Perçue de la rue comme un bâtiment de plain-pied, la construction se développe dans la partie centrale du bâtiment vers le haut. Après avoir traversé le jardin pour entrer dans la zone d’accueil, qui s’étend sur un étage, les enfants accèdent à une salle à double hauteur sous plafond. Mais avant cela, les petits ont encore le temps de se changer, de ranger et d’accrocher leurs vêtements aux portemanteaux galvanisés à chaud. Ces derniers sont fixés devant le grand vitrage intérieur, ce qui permet aux enfants de jeter un coup d’œil dans la pièce principale pendant qu’ils se changent.

Avec leurs pantoufles, ils marchent sur le sol en linoléum vert citron vert tandis que leur regard se promène dans le jardin d’enfants, éclairé par un puits de lumière. Par des fenêtres à hauteur de plafond, situées sur les côtés opposés, ils peuvent également regarder dans la rue et voir passer les voisins ou le frère qui se glisse dans le bâtiment de l’école, de l’autre côté de la rue. Les enfants ont tout à portée de vue. Maintenant, ils sont prêts à se lancer dans l’aventure et peuvent grimper jusqu’à l’espace sous le toit. Un escalier derrière la cuisinette mène à ce belvédère.

Situation et axonométrie, Malte Kloes et Christoph Estrada Reichen


Le tour d’acrobatie
Grâce à son emplacement le long de la rue, le bâtiment jouit d’une grande profondeur qui lui permet de correspondre au programme des locaux. Cela a également eu un impact sur l’aménagement du parking souterrain, dont les places de stationnement s’avéraient déjà un peu étroites dès le tout début de la planification. Un artifice a permis à l’ingénieur statisticien de minimiser la dimension des colonnes qui gênaient le stationnement.

Le toit du jardin d’enfants a été conçu comme une structure porteuse pour halle afin de réduire la charge sur la dalle de plafond. Les poutres précontraintes en béton coulé sur place, reliées par des surfaces de toiture suspendues, elles aussi en béton coulé sur place, répartissent la plus grande partie des charges verticales sur la façade extérieure.

La façade en béton d’aspect textile n’est pas constituée d’éléments préfabriqués comme cela pourrait sembler à première vue. Elle est également faite de béton coulé sur place et a une fonction statique. Le revêtement des panneaux de coffrage avec des matrices d’élastomère ondulées présente un relief vertical sur le béton de la façade, un trompe-œil qui confère au bâtiment une certaine légèreté.

Plans sous-sol, rez-de-chaussée, coupes, Malte Kloes et Christoph Estrada Reichen


De la partie supérieure du village, le toit du jardin d’enfants est reconnaissable comme un toit en croupe, recouvert de bardeaux de zinc-titane mat. Sa construction en saillie offre une certaine protection. La face inférieure de l’auvent, également revêtue de plaques de zinc-titane, brille élégamment. Dans la maternelle, on a fait l’impasse sur un plafond suspendu. Le béton du plafond et de la poutre reste visible. En revanche, les installations techniques sont cachées dans le béton. Cela révèle le caractère à la fois brut et authentique de cette construction passionnante. Les trois jardins d’enfants sont chacun divisés en hauteur par deux poutres, de sorte que des structures en bois non porteuses forment les pièces du rez-de-chaussée. Elles peuvent être ouvertes sur la façade de la rue pour relier les trois jardins d’enfants.

Une micro perforation, particulièrement fine et pratiquement invisible des éléments en bois est suffisante pour garantir une bonne acoustique. En plus de l’escalier, les structures abritent une plate-forme avec un coin de jeu et un espace de rangement, ainsi que des toilettes et des salles d’archives en dessous. En accédant à la maison tente, des ouvertures rondes vitrées, qui ont été intégrées dans les poutres de béton, offrent aux enfants des vues interstitielles sur le jardin d’enfants voisin.

Tout est à portée de vue.

Articles les plus récents

28 juin 2019 | Agenda

Vernissage «BIG-GAME», Mudac, 9 Juillet

Le Mudac donne rendez-vous le 9 juillet à 18h pour le vernis...

Vernissage «BIG-GAME», Mudac, 9 Juillet

24 juin 2019 | Savoir spécialisé

Galerie photos: Toiture plate

Les toits plats sont aujourd'hui de véritables talents: les ...

Galerie photos: Toiture plate

24 juin 2019 | Savoir spécialisé

«La toiture végétalisée a le vent en poupes»

Avec Roland Bischoff, responsable des systèmes de toiture ch...

«La toiture végétalisée a le vent en poupes»

21 juin 2019 | Agenda

ArchiCinema Bienne, 22 & 23 Juin

Il y a des espaces qui déclenchent un sentiment de transcend...

ArchiCinema Bienne, 22 & 23 Juin
Copyright © 2001-2019 Docu Media Suisse Sàrl

Tout à portée de vue