Radar: dangers naturels

Radar: dangers naturels

Katharina Wyss | 27 févr. 2020 | Numérisation

Chaque année, des intempéries causent des millions d’euros de dégâts aux bâtiments en Suisse. Le changement climatique augmente également la fréquence et l’intensité des précipitations fortes. Le Radar des dangers naturels de Zurich permet d’établir gratuitement une analyse pertinente des risques de n’importe quel site en Suisse. Marco Hebeisen explique comment cet outil peut soutenir les planificateurs dans leur travail quotidien.


Zurich, Marco Hebeisen














Marco Hebeisen est responsable Corporate Responsibility, Zurich Suisse.



Le Radar des dangers naturels de Zurich fournit des informations gratuites sur les dangers, et ce pour chaque site immobilier en Suisse. L’outil en ligne s’adresse-t-il également aux professionnels?
Prendre dès le tout début, déjà lors de la planification, des mesures préventives pour les bâtiments qui se trouvent dans une zone à risque, c’est bien moins coûteux que de procéder à des modifications structurelles après un sinistre. Zurich Suisse est donc convaincus que le Radar des dangers naturels est aussi un outil très utile pour les architectes.


L’Office fédéral de l’environnement propose différentes cartes de dangers en ligne. Pour quelle raison les planificateurs devraient-ils privilégier le Radar des dangers naturels?
La raison en est fort simple: il permet d’économiser du temps. L’outil en ligne affiche toutes les cartes actuelles qui sont disponibles, et ce pour chaque site en Suisse. En outre, après avoir effectué une évaluation du bien immobilier, l’outil propose un aperçu de toutes les mesures de protection structurelles nécessaires, représentées de manière simple et compréhensible sous forme de pictogrammes. Cela permet aux architectes de fournir à leurs clients des conseils compétents et des informations pertinentes dès la phase de planification.


Zurich, Haus am Fluss
En tant que pays alpin pays confronté à une densité de population croissante, la Suisse est de plus en plus exposée aux caprices de la nature. En particulier, les crues, les ruissellements de surface, les tempêtes, les glissements de terrain, les avalanches, les violents orages de grêle, les écroulements, les éboulements et chutes de pierres sont fréquents dans ce pays. Image: Zurich Suisse



Comment les effets du changement climatique sont-elles ressenties en Suisse? Quelles en sont les conséquences?
Les évènements météorologiques extrêmes sont toujours plus fréquentsces dernières années. On a pu notamment observer une augmentation des précipitations fortes. Le problème est que le sol ne peut plus absorber cette grande quantité de pluie. L’eau s’écoule donc de manière incontrôlée.

Tout cela revient très cher: selon certaines études, ce phénomène occasionnerait en moyenne des dommages de 300 millions de francs au total par an. Près de la moitié des dommages causés par les inondations en Suisse sont dus à l’écoulement des eaux de surface. Les fortes précipitations submergent souvent des zones qui ne se trouvent ni sur les bords d’un lac ni près d’un cours d’eau, comme le montre l’exemple de la ville de Zofingen en juillet 2017 ou de la gare de Lausanne en juin 2018.


Peut-on parler d’une augmentation des dommages?
Les dommages causés par les catastrophes naturelles ont augmenté ces dernières années. Selon l’Office fédéral de l’environnement, ils s’élevaient à 3,5 milliards de francs en 2017. Dans la région alpine, le dégel du pergélisol entraîne des glissements de terrain, des laves torrentielles, des chutes de pierres et de roches et des éboulements. Dans les régions de plaine, les experts prévoient une augmentation des inondations et des crues. Les tremblements de terre sont quant à eux bien souvent sous-estimés.


Zurich, Piktogramme
Le Radar des dangers naturels de Zurich utilise des pictogrammes pour présenter de manière claire et compréhensible les différentes mesures de sécurité contre les dangers naturels. Images: Zurich Suisse



Les tremblements de terre sont un danger naturel et font régulièrement l’objet de débats. Mais le dernier grand tremblement de terre qui a eu lieu en Suisse remonte à longtemps.
En Suisse, la terre tremble en moyenne deux fois par jour. Sur les quelque 800 tremblements de terre enregistrés chaque année par le Service Sismologique Suisse, une dizaine seulement sont ressentis. Cela peut créer un faux sentiment de sécurité. Les gens oublient trop vite que les tremblements de terre sont un danger naturel qui présentent un potentiel destructeur extrême.


Zurich, Analysetool
L’outil d’analyse permet d’analyser en détail des lieux et des biens immobiliers. Pour ce faire, il suffit de saisir l’adresse du bien immobilier dans le Radar des dangers naturels. Image: Zurich Suisse



Tremblements de terre, eaux de surface... Quels thèmes le Radar des dangers naturels couvre-t-il plus précisément?
Il traite au total dix dangers. Outre les tremblements de terre, le ruissellement de surface, les crues, la grêle et les tempêtes, il y encore les laves torrentielles, les glissements de terrain, les éboulements, les chutes de pierres et de blocs, les avalanches et le radon.


Comment la construction devra-t-elle évoluer au cours des vingt prochaines années afin d’être en mesure de relever les défis du changement climatique? Quelles mesures de protection des biens immobiliers verrons-nous davantage apparaître?
Pour se protéger contre les inondations, il suffit parfois de procéder à de petits ajustements tels que l’ajout de bordures ou des soupiraux surélevés. La protection d’un bâtiment demande parfois l’élaboration d’un concept global: on peut, par exemple, faire construire un mur de protection autour du bâtiment. Cela permettrait de remonter des barrières de rétention automatiques ou des clapets anti-retour en cas d’inondation ou de crues. En ce qui concerne l’outil en ligne de Zurich Suisse, il suffit d’avoir l’adresse du bien immobilier pour avoir des conseils concrets sur la manière de protéger efficacement votre bien immobilier contre les dangers naturels.


Zurich, Fallbeispiel
Dans la région de Zofingen, le bâtiment d’une entreprise de cyclisme et motocyclisme s’est retrouvée à 1.2 mètre sous l’eau en juillet 2017. Des quantités d’eau inattendues provenant des précipitations ont causé des dommages de plus de 200 000 francs suisses. Image: Zurich Suisse



Une question concernant la protection des données et le Big Data: Zurich collecte-t-elle les données des analyses?
Non, Zurich n’est pas autorisé à le faire. Sinon, la Confédération, les cantons et les communes ne nous fourniraient plus ces données.


Le Radar des danger naturel est donc gratuit. Quel est le but de ce projet?
Il est le devoir de Zurich de soutenir les clients dans la prévention afin de les protéger contre d’éventuels dommages. En optant, par exemple, pour un site surélevé ou en prévoyant des mesures structurelles appropriées, il est aujourd’hui possible de prévenir nombre de dangers. Chaque franc que l’on investit permet d’économiser entre six et dix francs de coûts occasionnés par des dommages.


zurich.ch/fr/services/dangers-naturels

Zürich Versicherungs-Gesellschaft AG

Hagenholzstrasse 60

8085 Zürich Versicherung

Suisse

Tél. 044 628 28 28

Fax 044 628 29 29

Articles les plus récents

1 avr. 2020 | Branchennews

Tapis de sécurité avec effet phosphorescent

Guidage tactile: pour les personnes handicapées ou malvoyant...

Tapis de sécurité avec effet phosphorescent

27 mars 2020 | Branchennews

Portes sectionnelles avec isolation thermique...

Pour les bâtiments industriels modernes, les halles et vaste...

Portes sectionnelles avec isolation thermique...

27 mars 2020 | Branchennews

Finition de surface antidérapante pour les do...

Les surfaces de douche de plain-pied de Kaldewei sont fabriq...

Finition de surface antidérapante pour les do...

26 mars 2020 | Branchennews

Des portes fonctionnelles pour des exigences ...

La Türenfabrik Brunegg AG fabrique des portes avec des revêt...

Des portes fonctionnelles pour des exigences ...
Copyright © 2001-2020 Docu Media Suisse Sàrl

Radar: dangers naturels