«Les pompes à chaleur créent des valeurs ajoutées»

«Les pompes à chaleur créent des valeurs ajoutées»

Katharina Weber | 13 septembre 2019 | Savoir spécialisé

Tout sous le même toit – Grünenwald AG planifie, installe et entretient des pompes à chaleur de toutes sortes. Fondée en 1989 par les frères Harry et Rolf, l’entreprise est devenue l’un des leaders du marché suisse dans le domaine des pompes à chaleur, des installations solaires et de Minergie. Actuellement, Grünenwald AG assure le suivi de quelque 10 000 clients privés et professionnels dans toute la Suisse. Harry Grünenwald, le directeur général, parle des sondes géothermiques, des valeurs ajoutées et des loyers tout compris.

Harry Grünenwald












Depuis 1989, Harry Grünenwald, propriétaire de l’entreprise Grünenwald AG à Otelfingen, s’est spécialisé dans la technologie des pompes à chaleur.


Par rapport aux systèmes de chauffage à énergies fossiles, tel le mazout ou le gaz, une pompe à chaleur permet d’économiser non seulement du CO2 mais aussi des coûts – ainsi l’information sur votre site Internet. Pourquoi les bâtiments en Suisse ne sont-ils pas encore tous équipés d’une pompe à chaleur?
D’une part, c’est une question financière. À l’achat, une pompe à chaleur est un peu plus chère qu’une chaudière au mazout, par exemple. D’un autre côté, bien sûr, il y a la concurrence qui promeut les systèmes de chauffage au mazout ou au gaz et souhaitent eux aussi vendre leurs appareils.

De nombreux maîtres d’ouvrage et installateurs prennent des décisions à courtes vues et se focalisent uniquement sur les coûts actuels. Ils ne réalisent pas qu’un investissement dans une pompe à chaleur pour une maison individuelle s’amortit en sept à neuf ans.

Dans le cas des immeubles collectifs, les maîtres d’ouvrage suivent souvent la devise: «Des charges locatives peu élevées ne m’intéressent pas, vu que ce n’est pas moi mais les locataires qui les paient.» Mais cette considération est erronée. Le locataire calcule à partir d’un montant total, le loyer plus les frais annexes. Si le loyer s’élève à 2000 francs et les frais annexes à 300 francs, l’appartement lui coûte au total 2300 francs. Si un objet est aujourd’hui équipé d’une pompe à chaleur, les frais annexes ne s’élèvent plus à 300, mais seulement à 80 francs.

Ainsi, je recommande aux investisseurs de mettre en place un loyer forfaitaire, c’est-à-dire un loyer de marché qui inclut les frais annexes. Cela permet à l’investisseur non seulement d’amortir l’investissement supplémentaire pour une pompe à chaleur mais également de créer une valeur ajoutée grâce à la pompe à chaleur. Si le prix total de location est plus élevé, l’investisseur a un meilleur revenu locatif, c’est-à-dire un rendement brut plus élevé. En bref: l’installation d’une pompe à chaleur crée une valeur ajoutée, car elle permet de réduire les frais annexes.

«Une installation de sondes géothermiques est la solution la moins chère à long terme.»


Pouvez-vous illustrer cette affirmation à l’aide d’un exemple?
Un chauffage au mazout dans une maison individuelle génère environ 2500 francs par an; avec une pompe à chaleur, les coûts ne se montent qu’à 700 francs environ. Cela représente une économie de près de 2000 francs. Si ce montant est capitalisé à 5 pour cent, la valeur de marché de la maison, qui consomme 2000 francs de moins de frais annexes, augmente de CHF 40 000.-. Malheureusement, ces liens sont encore trop peu connus.



La pompe à chaleur eau glycolée/eau Greenheat tire sa chaleur du sol grâce à des sondes géothermiques. L’eau glycolée résistante au gel circule dans les sondes et transfère la chaleur du sol à la pompe à chaleur.


Les économies en CO2 n’ont-elles aucune importance dans le choix d’une pompe à chaleur?
Pour parler franc, les clients qui s’intéressent réellement au bilan CO2 sont déjà passés aux pompes à chaleur il y a vingt ans. Aujourd’hui, l’argument principal en faveur d’une pompe à chaleur est la rentabilité. Certes, un bon bilan CO2 représente un effet positif supplémentaire.



Grünenwald AG propose différents types de pompes à chaleur. Quelles sont les critères pour choisir la bonne pompe à chaleur?
Les installations eau/eau nécessitent des autorisations spéciales pour la protection des eaux souterraines, et celles-ci ne sont pas délivrés partout. Pour les sondes géothermiques aussi, il existe des zones où la réalisation de forage n’est en effet pas autorisée en raison de la protection des eaux souterraines. Dans ce cas, on utilise des pompes à chaleur air/eau. La part des pompes à chaleur air/eau en Suisse dépasse de loin celle des systèmes de sondes géothermiques. Cela s’explique par les frais relativement peu élevés. Bien qu’une installation de sonde géothermique soit initialement 15’000 francs plus chère, elle coûte finalement environ 150 francs de moins par an qu’une pompe à chaleur air/eau. C’est la raison pour laquelle nous de Grünenwald, nous recommandons, dans la mesure du possible, une installation de sondes géothermiques. Elle consomme le moins d’énergie et représente la solution la moins chère à long terme.



La pompe à chaleur air-eau utilise l’air extérieur comme source d’énergie.


Quelle est l’installation la plus efficace?
Une pompe à chaleur eau glycolée/eau consomme 30 à 35 pour cent moins d’électricité qu’une pompe à chaleur air/eau. Ces comparaisons de systèmes sont cependant à interpréter avec prudence. Bien souvent elles comparent des valeurs distinctes, ce qui falsifie les résultats. Au niveau des gains d’efficacité on parle d’une part du «coefficient of performance» (COP) et, d’autre part, du «seasonal coefficient of performance» (SCOP). Derrière ces termes, il y a des méthodes de calcul complétement différentes. Quand on veut déterminer la performance d’une pompe à chaleur eau glycolée/eau selon la méthode SCOP, le résultat ne peut pas être comparé à celui d’une pompe à chaleur air/eau qui obtenu par le biais de la méthode COP. Cela arrive régulièrement et c’est vraiment ennuyeux.



Dans quelle mesure investissez-vous dans le développement de vos produits?
Nous perfectionnons continuellement les appareils. Il y a trois ans, nous avons converti tous nos appareils à la commande numérique. Le client peut régler et surveiller sa propre pompe à chaleur de manière numérique. Au choix, le client peut également mandaté Grünenwald de la télémaintenance de son installation. Et il ne s’agit là non seulement d’interroger des données à distance, nous pouvons également optimiser toute la programmation. C’est très passionnant.

Articles les plus récents

16. Oktober 2019 | Branchennews

Systèmes de sécurité – installations de détec...

Les spécialistes de D.E.S. Systèmes de sécurité conçoivent e...

Systèmes de sécurité – installations de détec...

15 octobre 2019 | Scène

Les favoris des architectes

Architects’ Darling – Swiss Edition: dans le cadre d’une enq...

Les favoris des architectes

15. Oktober 2019 | Branchennews

Céramique architecturale émaillée

Les systèmes K-Kerag et H6-Kerag répondent à toutes les exig...

Céramique architecturale émaillée

15. Oktober 2019 | Branchennews

Protection UV en 4 étapes

Les écrans de sous-couverture et les membranes de coffrage j...

Protection UV en 4 étapes
Copyright © 2001-2019 Docu Media Suisse Sàrl

«Les pompes à chaleur créent des valeurs ajoutées»