Informations de base en matière de peintures intumescentes

Informations de base en matière de peintures intumescentes

8 octobre 2018 | Savoir spécialisé

Explication générale
Les systèmes de peintures intumescentes sont des peintures liquides appliquées sur les profilés en acier et qui, avec la partie de construction métallique à protéger du feu, garantissent la résistance au feu R 30 ou R 60 requise. La durée de résistance au feu d'un élément en construction métallique est ainsi augmentée.

Mode d'action
Les revêtements d'une épaisseur de 0,3 à 3,5 mm se mettent à gonfler sous l’effet de la chaleur (dès 120–200 °C) et forment une mousse solide, compacte, à pores fins et bien isolante. Cette mousse atteint une épaisseur de 40 à 50 fois la couche de départ. La mousse ralentit l'échauffement, donc la température critique de l'acier (500–800 °C), responsable de la perte de résistance, est atteinte seulement après 30 minutes à R 30, respectivement après 60 minutes à R 60.

Composants de la peinture intumescente
• Solvant ou eau (dispersions avec solvants ou aqueuse)
• Liants
• Pigments et matières de remplissage

Structure des couches
Les systèmes de peintures intumescentes à trois couches se composent des couches suivantes:
a Couche de base servant de protection contre la corrosion, testée en tant que partie intégrante
   du système;
b Couche de peinture intumescente;
c Couche de finition de couleur au choix, testée en tant que partie intégrante du système

Pour les systèmes de peintures intumescentes à deux couches, l'application d'une couche de finition n'est pas autorisée.

Procédure
1. L'utilisation de peintures intumescentes est soumise à l'autorisation pour l’ouvrage de l'autorité de
    protection incendie compétente.
2. Les demandes doivent être faites à l'aide du formulaire du Centre suisse de la construction métallique
    (SZS) intitulée «Demande concernant l'utilisation de peintures intumescentes sur des éléments de
    constructions métalliques» (www.szs.ch).
3. Seuls des systèmes homologués par l'AEAI peuvent être utilisés. Ces derniers, ainsi que les
    épaisseurs de couches exigées sont publiées dans le Répertoire suisse de la protection incendie
    (www.rpionline.ch).

Restrictions d'applications
Les parties de construction métalliques exposées munies de peinture intumescente doivent être protégées durablement contre les dommages mécaniques. Une distance suffisante doit être respectée entre la peinture et le dispositif de protection ou les autres parties de construction adjacentes, de manière à ne pas faire obstacle à l'intumescence. Dans les bâtiments d’habitation, selon les circonstances, il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires de protection incendie.

Vérification de la résistance au feu
L'autorité de protection contre l'incendie peut exiger une preuve de la résistance de feu.

Application – analyses préalables
• Construction nouvelle ou ancienne? (Faire analyser des revêtements existants par le
   fournisseur du système)
• L'ouvrage est-il à recevoir une peinture intumescente?
• Quels éléments de construction doivent être protégés?
• Résistance requise R 30 ou R 60?
• Structure intérieure ou exposée aux intempéries?
• Indications détaillées sur les raccords, les transitions, montages à distance, etc.
• Souhaits relatifs à la teinte?
• Profilés à protéger? (par exemple IPE, HEA, HEB, ROR, RRW – avec facteurs de massiveté U/A)

Application – conditions annexes
• Couche de base: sèche, propre, de bonne adhérence et résistante aux températures élevées (essai de
   quadrillage, essai à la flamme)
• Conditions climatiques: températures minimale et maximale, écart au point de rosée. L'observation
   stricte de l'écart au point de rosée par l'applicateur est une condition de base pour garantir la qualité
   du revêtement, spécialement par rapport à l'adhérence des couches, car la formation d'eau de
   condensation sur la surface à protéger ne peut être tolérée. Si l'écart au point de rosée est inférieur
   à 3 °C, les travaux d'application doivent être interrompus, ce qui peut notablement influencer les délais
   de construction de l'ouvrage.

Application – mise en oeuvre
En atelier (avant montage):
• Préparation des surfaces par décapage Sa 2½ selon ISO 8501-1
• Application de la couche de base en accord avec le système

Sur chantier (après montage):
• Réparer les dégâts de montage sur la couche de base
• Application giclée de peinture intumescente éventuellement au rouleau
• Appliquer la couche de finition après mesure des épaisseurs de couche sèche Pour certains systèmes
  d'épaisseur limitée, surtout R 30, il est possible d'appliquer toutes les couches en atelier.

Assurance qualité
Une documentation sur l'assurance de la qualité est impérative et comprend les informations suivantes:
• Autorisation écrite de l'autorité de protection incendie cantonale
• Liste Avec les éléments de construction
• Tableau avec les données climatiques
• Rapport des mesures sur les épaisseurs de couche
• Directives d'entretien

Extrait d'une article sur le thème de système de protection contre l'incendie de la Documentation suisse du bâtiment.


   

Articles les plus récents

17. Oktober 2018 | Branchennews

Étanchéification dans le cadre de travaux d’a...

L'eau et l'humidité peuvent endommager les bâtiments. Ainsi,...

Étanchéification dans le cadre de travaux d’a...

16. Oktober 2018 | Branchennews

BASWA Natural

Les matières premières naturelles et la production durable s...

BASWA Natural

15. Oktober 2018 | Branchennews

Assainir un immeuble à un coût avantageux

Lors de la construction de nouveaux logements individuels ou...

Assainir un immeuble à un coût avantageux

15. Oktober 2018 | Branchennews

Simplifier la gestion des droits d'accès

Avec «KESO Integra», ASSA ABLOY (Suisse) SA ouvre une nouvel...

Simplifier la gestion des droits d'accès
 
Copyright © 2001-2018 Docu Media Suisse Sàrl

Informations de base en matière de peintures intumescentes