Formation en protection incendie

Formation en protection incendie

Katharina Weber | 4 juin 2019 | Savoir spécialisé

Hanspeter Kolb enseigne la construction 
en bois et la physique du bâtiment à la Haute école spécialisée bernoise de Bienne

Depuis plus de 20 ans, Hanspeter Kolb enseigne la construction en bois et la physique du bâtiment à la Haute école spécialisée bernoise de Bienne. Depuis 2005, il est responsable de la formation et du perfectionnement dans le domaine de la sécurité incendie. Il y a 2 ans, il a été élu professeur en sécurité incendie et avec cela, il est donc également responsable de la recherche et du développement dans ce domaine. Depuis 15 ans, il est auditeur et expert en audit auprès de l’Association suisse pour des maisons de qualité certifiées.


«Le plus grand risque c'est l'homme.»



Monsieur Kolb, à la Haute école spécialisée bernoise, vous proposez des formations continues dans le domaine de la protection incendie dans la construction en bois...
Il existe tout un ensemble de mesures de formation et de perfectionnement sous la forme de cours journaliers, d’ateliers et de séminaires. La protection incendie est déjà un thème important au cours de la formation professionnelle des techniciens et des étudiants en licence.

Les deux cours postgrades en protection incendie (CAS) constituent un élément important. L’un s’adresse aux constructeurs en bois, l’autre aux architectes. Ce cours est également offert en français.



À quoi les architectes et les planificateurs doivent-ils accorder une attention particulière en matière de protection incendie? Où sont les plus grands risques?
La sécurité des personnes est toujours mise au premier plan. Chaque bâtiment doit donc disposer de voies d’évacuation et de sauvetage en état de marche. Un bon concept de protection incendie commence donc toujours par l’élaboration d’un concept pour les issues de secours. Ensuite, il faut voir le compartimentage coupe-feu. Le but ici est d’éviter qu’un incendie ne se propage à l’intérieur d’un bâtiment pendant un certain temps (par exemple, d’un appartement à un autre ou d’une chambre d’hôtel à une autre). Si les voies d’évacuation et de sauvetage et le compartiment coupe-feu fonctionnent, un bâtiment peut être classé comme relativement sûr. Bien entendu, le choix du matériau joue également un rôle fondamental. Ainsi, ce sont uniquement des matériaux de construction incombustibles qui peuvent être utilisés pour les voies d’évacuation et de sauvetage.

Le plus grand risque, cependant, c’est le facteur humain qui est à l’origine de nombreux incendies. Viennent ensuite les installations et appareils électriques défectueux ou mal entretenus. Même les structures les plus sûres ne peuvent éliminer ces risques.



Portes coupe-feu à l’intérieur d’un bâtiment
Portes coupe-feu à l’intérieur d’un bâtiment. L’utilisation bois dans le couloir est autorisée à condition de répondre à un concept de protection incendie approprié.


Porte coupe-feu dans une construction en bois. À la fois esthétique et résistant au feu, avec une résistance de EI30.
Porte coupe-feu dans une construction en bois. À la fois esthétique et résistant au feu, avec une résistance de EI30.



En quoi la construction en bois diffère-t-elle des autres méthodes de construction en matière de protection incendie?
Quelle que soit la méthode de construction, en Suisse les prescriptions en matière de protection incendie en vigueur s’appliquent dans tous les domaines. Ce n’est pas le matériau de construction qui est décisif, mais la construction des différents composants ainsi que leur planification et leur exécution. La branche de la construction en bois l’a reconnu il y a longtemps et a investi beaucoup dans la recherche et le développement. En outre, un système d’assurance qualité novateur a été mis en place; il couvre toutes les étapes du processus, de la conception à la livraison finale d’un bâtiment. Ce système a été développé sur la base du système d’assurance qualité de l‘Association suisse pour des maisons de qualité certifiées (VGQ).



Exemples de systèmes d’obturation reconnus par l’AEAI.
Exemples de systèmes d’obturation reconnus par l’AEAI:
1. Cloison en laine minérale, plaque anti-feu; 2. Cloison en mousse, mousse coupe-feu; 3. Manchette coupe-feu;
Source: Lignum Dokumentation Brandschutz "Haustechnik - Installationen und Abschottung". Lignum - Holzwirtschaft Schweiz. www.lignum.ch



En tant que professeur à la Haute école spécialisée bernoise de Bienne et expert aux examens chez VGQ, vous êtes un spécialiste de la protection incendie dans la construction en bois. Comment résumeriez-vous vos expériences et étapes les plus importantes?
Jalons: les fondations ont probablement été posées il y a plus de 20 ans. L’industrie du bois a alors reconnu que la discrimination du bois comme matériau de construction en matière de sécurité incendie ne pouvait être éliminée que par une recherche ciblée, une formation de base et un perfectionnement ainsi qu’un système d’assurance qualité opérationnel. Jusqu’en 2015, le système d’assurance qualité susmentionné ne s’appliquait qu’à la construction en bois. Comme les services d’incendie avaient fait de très bonnes expériences dans ce domaine, cet état de l’art de la construction en bois a été mis en œuvre dans le cadre de la révision réglementaire 2015 sous la forme de la directive VKF «Assurance qualité en protection incendie / 11-15». Aujourd’hui, cette directive s’applique à tous les bâtiments en Suisse, quel que soit leur mode de construction.

Parallèlement à l’introduction de ce système d’Assurance Qualité, l’école professionnelle bernoise a mis en place, en collaboration avec Lignum, un large éventail de formations et de perfectionnements pour l’industrie du bois. L’intérêt pour cette offre perdure jusqu’à nos jours.

Les contrôles d’assurance qualité chez les fabricants de la construction en bois contrôlés par la VGQ montrent que le sujet est traité de manière très consciencieuse. Ils développent par exemple des concepts de protection incendie appropriés, et l’assurance qualité exige que les mesures prévues soient mises en œuvre sur le site de production et sur le chantier.



Quelle est la façon la plus simple de se tenir au courant de la réglementation en matière de sécurité incendie?
Les prescriptions de protection incendie changent environ tous les 10 ans. Le programme de perfectionnement de la BFH veille à ce que les acteurs de l’industrie du bois, mais progressivement également les architectes, les planificateurs spécialisés, les experts en protection incendie et les membres des autorités soient tenus au courant de la situation. En outre, Lignum révise régulièrement la documentation «Protection incendie dans la construction en bois », qui est reconnue par l’ Association des établissements cantonaux d’assurance (AECA) VKF comme «état de l’art». Cela signifie que les planificateurs et les exécuteurs disposent en permanence des derniers documents de planification.



Dépôt franc sous douane Zurich
Dépôt franc sous douane Zurich. Façades construites en bois. Il s’agit là d’un bon exemple, qui illustre comment minimiser la propagation du feu sur plusieurs étages.



Après l’incendie catastrophique de la tour Grenfell à Londres, de nombreux tests de protection incendie ont été effectués en Angleterre. Les examinateurs ont contesté une quarantaine de bâtiments. Comment évaluez-vous la protection incendie dans le parc immobilier suisse?
Une distinction fondamentale doit être faite entre les anciens bâtiments et les nouvelles constructions, qui ont été réalisées selon les dernières réglementations plus récentes en matière de protection incendie. On peut toutefois partir du principe que les gratte-ciel construits en Suisse au cours des 20 à 30 dernières années sont sûrs. Mais les catastrophes qui se produisent ne sont que rarement dues à des prescriptions insuffisantes. Le plus grand risque est de loin l’homme, qui commet souvent des erreurs par négligence ou ignorance. Dans le cas de la tour Grenfell, c’était la même chose. Les matériaux inflammables des façades, qui d’ailleurs n’étaient pas certifiés, ont entraîné une propagation rapide de l’incendie. Cependant, il y avait aussi divers défauts à l’intérieur du bâtiment, de sorte que les gens ne pouvaient pas quitter le bâtiment à temps.

En Suisse, il n’est pas autorisé d’utiliser des matériaux combustibles pour les murs extérieurs et les façades des bâtiments élevés (hauteur de bâtiment supérieure à 30 mètres). En outre, les bâtiments élevés doivent être équipés d’escaliers de sécurité et d’ascenseurs pour sapeurs-pompiers. Le système d’Assurance Qualité susmentionné garantit également que les prescriptions en matière de protection incendie sont appliquées conformément à la réglementation en vigueur – non seulement lors de la planification et de la mise en œuvre, mais aussi lors de l’exploitation et de l’utilisation.

Il convient également de mentionner que, conformément aux prescriptions de protection incendie, les propriétaires et utilisateurs de bâtiments, ouvrages et installations doivent veiller à garantir la sécurité personnes, des animaux et des biens.

VGQ – L’association Suisse pour des maisons de qualité certifiées

2502 Bienne, www.vgq.ch, info@vgq.ch

Construire avec des entreprises certifiées VGQ permet d’offrir le plus haut standard de qualité dans la construction en bois.

La VGQ dispose d’un système d’assurance qualité exhaustif et encourage les standards de construction écologiques innovateurs ainsi que l’utilisation de matériaux renouvelables et naturels.


FORMATIONS CONTINUES EN PROTECTION INCENDIE BFH-AHB


Protection incendie CAS pour architectes (F)
Prochain cours avec places libres: janvier 2020

Protection incendie CAS dans la construction en bois (D)
Prochain cours avec places libres: septembre 2020

Cours modulaires protection incendie
Divers cours journaliers de mai à décembre 2019
https://www.bfh.ch/ahb/fr/

Information
hanspeter.kolb@bfh.ch

Séances d’information:
18.09.2019: Lignum, Zürich
16.11.2019: BFH-AHB, Bienne


Articles les plus récents

24 juin 2019 | Savoir spécialisé

Galerie photos: Toiture plate

Les toits plats sont aujourd’hui de véritables talents: ils ...

Galerie photos: Toiture plate

24 juin 2019 | Savoir spécialisé

«La toiture végétalisée a le vent en poupes»

Avec Roland Bischoff, responsable des systèmes de toiture ch...

«La toiture végétalisée a le vent en poupes»

21 juin 2019 | Agenda

ArchiCinema Bienne, 22 & 23 Juin

Il y a des espaces qui déclenchent un sentiment de transcend...

ArchiCinema Bienne, 22 & 23 Juin

21. Juni 2019 | Branchennews

Echelles pour puits, façades et échelles d'in...

Le manque de stabilité est la cause d'accidents la plus fréq...

Echelles pour puits, façades et échelles d'in...
Copyright © 2001-2019 Docu Media Suisse Sàrl

Formation en protection incendie