Cohérence d'un ensemble architectural

Cohérence d'un ensemble architectural

Renzo Stroscio | 6 avril 2018 | Scène

Dans le nord lausannois, le bureau d’architectes «Richter Dahl Rocha & Associés» a construit, sur une parcelle atypique, un hôtel et un aquarium-vivarium. Véritable exercice de style, ce projet novateur puise tour à tour références esthétiques et efficience.

L’hôtel et l’aquarium à Lausanne s’inscrivent dans un parc d’activités scientifiques axé sur les sciences de la vie. Au croisement de l’autoroute de contournement avec la nouvelle ligne M2 du métro, le site aujourd’hui qualifié de biopôle ouvert sur la ville, est devenu un lieu stratégique en plein essor dans la partie nord du chef-lieu vaudois. Profitant d’infrastructures déjà présentes, le challenge s’avérait une occasion unique d’implanter deux bâtiments différents mais complémentaires à la fois. Pour la construction de l’hôtel Aquatis justement, il aura fallu aux architectes de jouer de la topographie de la parcelle et du dénivelé du terrain.

Drohnenaufnahme Bürgenstock
Les 143 chambres sont réparties sur les trois étages supérieurs. (Image: Fernando Guerra)

En effet, l’édifice se trouve au-dessus d’un parking-relais de 1 200 places. Motivés par la forme atypique et les contours arrondis de la dalle, les architectes ont opté pour un bâtiment à la forme singulière d’un «L». Un parti pris rapidement imposé par le périmètre constructible avec une emprise au sol de 2000 mètres carrés. En choisissant cette géométrie, ils ont pu réaliser un bâtiment de 120 mètres de long et 18 mètres de haut, atteignant une surface totale 8 800 mètres carrés sur quatre étages (rez + 3), le dernier niveau étant réservé au service technique.

Un programme hôtelier complet
L’entrée principale de l’hôtel catégorie 3* supérieur se fait par le parvis. A l’intérieur de cet écrin en verre trempé sérigraphié se loge la réception et le lobby agencé de poufs et de sofas. Le lobby d’ailleurs forme un seul et même espace avec un restaurant de 100 places et le bar de l’hôtel. Tout en longueur, il fait face au plan d’eau et bénéficie d’une vue imprenable sur l’aquarium. Par beau temps, cette énorme surface s’ouvre sur la terrasse extérieure. Orientée côté autoroute, la partie arrière du rez-de-chaussée concentre les locaux de service et administratifs. Bien adapté aux congrès, l’hôtel possède aussi une grande salle de conférence pouvant accueillir 300 personnes. Les participants ont un accès direct à de petits salons situés au 1er étage accessibles grâce à trois ascenseurs. Un espace wellness se trouve également à ce niveau.

Drohnenaufnahme Bürgenstock
A l’intérieur de l’écrin en verre trempé sérigraphié se loge la réception et le lobby. Ce dernier forme un continuum avec un restaurant de 100 places et le bar de l’hôtel. Tout en longueur, cet espace bénéficie d’une vue imprenable sur l’aquarium. (Image: Fernando Guerra)

Les chambres sont réparties sur les trois étages supérieurs. Sans bouleverser les codes, la totalité des 143 chambres bénéficient toutes d’une vue sur l’extérieur. D’une surface de 20 mètres carrés de surface, elles sont doubles et identiques sauf une dizaine sont plus grandes. Dénommées «chambres famille» elles sont agencées avec un canapé-lit en supplément. Mais chacune possède une photographie rétroéclairée d’un fond lacustre, réalisée par le photographe Michel Roggo. Pour un confort optimal, chaque chambre intègre aussi une salle de bain privée et spacieuse. Ces dernières ont été préfabriquées puis posées finies lors du chantier. A noter que l’aménagement intérieur de l’hôtel (y compris le choix des revêtements de sol, les murs et les plafonds) est signé par l’entreprise Boas.

Drohnenaufnahme Bürgenstock
Toutes les chambres sont pourvues d’une photographie rétro-éclairée du monde aquatique. Au niveau du confort, chaque chambre dispose d’une spacieuse salle de bain. (Image: Fernando Guerra)

Le choix de la configuration de l’hôtel permet de mettre en valeur l’aquarium, véritable cœur du projet. Sa forme circulaire, organique, lui confère une identité unique.

L’ensemble est conçu selon une démarche durable
Dans le cadre de la construction du complexe, le concept de physique du bâtiment et des systèmes énergétiques permet d’aboutir à une réalisation répondant pleinement aux critères d’utilisation rationnelle de l’énergie et va dans le sens du développement durable. Les matériaux préconisés s’inscrivent dans cette démarche. Les composants de la peau extérieure des bâtiments ont également été optimisés, autant du point de vue des performances thermiques que des coûts d’investissement.

Un plan d’eau sépare l’hôtel de l’aquarium. Entre les deux bâtiments, ce bassin extérieur ne fait qu’enrichir un jeu de reflets et participe également au côté ludique du lieu. (Image: Fernando Guerra)

Un plan d’eau sépare l’hôtel de l’aquarium. Entre les deux bâtiments, ce bassin extérieur ne fait qu’enrichir un jeu de reflets et participe également au côté ludique du lieu. (Image: Fernando Guerra)

De même, le raccordement au réseau de chauffage à distance des Services Industriels de la Ville de Lausanne, lequel repose sur l’incinération des ordures ménagères, permet l’utilisation d’une énergie renouvelable, à faible émission de gaz à effet de serre. La production de froid nécessaire pour tout le complexe est réalisée par des équipements performants fonctionnant avec des fluides neutres pour l’environnement et optimisant la récupération de chaleur. Une gestion centralisée des deux bâtiments de la plateforme optimise les synergies tout en assurant une grande fiabilité d’exploitation des équipements techniques ainsi qu’une efficacité énergétique accrue.

Drohnenaufnahme Bürgenstock
Profitant de la forme atypique et les contours arrondis de la dalle, les architectes ont construit un bâtiment à la forme singulière d’un «L». (Image: Fernando Guerra)

A propos de l’Aquarium
Si les façades en verre sérigraphié de l’hôtel réfléchissent les couleurs du lieu, celui de l’aquarium scintille au gré du vent avec pas moins de 100 000 disques en aluminium suspendus à la façade circulaire. Grâce à un système de fixation individuel, l’effet produit par le vent sur ses disques mobiles évoque autant les écailles de poisson sous les rayons du soleil, que les vagues sur un plan d’eau. D’ailleurs, la présence de l’eau au sol, dans un bassin extérieur entre les deux bâtiments, ne fait qu’enrichir ce jeu de reflets et participe également au côté ludique du lieu.


Emplacement: Route de Berne 144-148, 1010 Lausanne
Maître d’ouvrage: Fondation Aquatis / Boas Construction SA / Grisoni Zaugg SA
Architecture: Richter Dahl Rocha & Associés architectes SA
Entreprise générale: Boas Construction SA / Grisoni Zaugg
Coût total: CHF 120 Mio.

Articles les plus récents

21. Juni 2018 | Branchennews

Abri pour voitures avec système photovoltaïqu...

La nouvelle génération de Cover-Car peut être équipée d'un s...

Abri pour voitures avec système photovoltaïqu...

18. Juni 2018 | Branchennews

Portes coulissantes automatiques RC2 ou RC3 e...

Les portes coulissantes automatiques RC2 ou RC3 sont mainten...

Portes coulissantes automatiques RC2 ou RC3 e...

14. Juni 2018 | Branchennews

La nouvelle génération d'armoires de toilette

La nouvelle armoire de toilette de la gamme d'armoires de to...

La nouvelle génération d'armoires de toilette

12. Juni 2018 | Branchennews

Cadre béton Cementstar

Il existe maintenant sur le marché des ferrements pouvant êt...

Cadre béton Cementstar
 
Copyright © 2001-2018 Docu Media Suisse Sàrl

Cohérence d'un ensemble architectural