Ventilation naturelle

Contrairement aux systèmes de ventilation mécanique, un système de ventilation naturelle nécessite moins d'énergie, ce qui permet de réduire les coûts d'exploitation et d’éliminer les émissions de CO2. En raison leur faible besoin de maintenance, les systèmes de ventilation naturelle permettent de réaliser des économies en termes de temps et de coûts.

Un approvisionnement en air frais grâce à une ventilation intelligente

Les systèmes de ventilation naturelle ouvrent et ferment automatiquement les fenêtres de façade et de toit en fonction de la température ambiante, de l'humidité et des valeurs de CO2 souhaitées. Les capteurs évaluent les paramètres essentiels tels que la température extérieure, la direction du vent et la vitesse du vent afin d'assurer une régulation optimale.

Un taux d'échange d'air élevé signifie bénéficier d’une meilleure qualité d'air, ce qui influe considérablement sur la concentration et la performances des occupants et utilisateurs du bâtiment. L'équilibre entre l'air chaud et l'air froid assure un climat intérieur agréable et une température constante sans devoir en permanence adapter la commande.

Climat intérieur sain

Les méthodes font appel à des principes physiques et nécessitent uniquement de l'énergie pour ouvrir et fermer automatiquement les fenêtres pendant des périodes de temps qui sont définies au moyen d'une commande. La ventilation naturelle fonctionne selon trois principes différents:

  • Ventilation unilatérale assurée par le vent

    Dans les pièces avec des fenêtres d'un seul côté, une aération régulière par à-coups assure un bon climat intérieur. Surtout en hiver, lorsque les vents sont forts et les températures basses, la durée d’aération est limitée. En raison du gradient de température, l’air vicié est très rapidement évacué.



  • Ventilation transversale assurée par le vent

    Dans le cas de la ventilation naturelle transversale, les fenêtres ouvertes sur deux côtés opposés fournissent un flux d'air qui apporte de l'air frais tout en réduisant la quantité d'air vicié. Pour un flux d'air idéal, les fenêtres du côté vent doivent être moins grandes ouvertes que celles du côté à l’abri du vent.


  • Ventilation vers le haut

    Pour cette méthode de ventilation thermique, il faut que les fenêtres soient placées à des hauteurs différentes afin que, à l'instar d'une cheminée, l'air chaud puisse monter. Les fenêtres ouvertes des étages inférieurs assurent l'alimentation en air frais, tandis que l'air vicié est évacué par les fenêtres de toit.


Coûts d'exploitation réduits grâce au refroidissement nocturne

Il est possible d’augmenter l'efficacité énergétique en combinant ces différentes possibilités avec un refroidissement nocturne. La méthode passive réduit les charges thermiques croissantes générées tout au long de la journée par les personnes, l'éclairage et les ordinateurs. Moyennant des fenêtres ou des grilles à commande automatique, l'air froid extérieur peut s’introduire dans le bâtiment durant la nuit et évacuer la chaleur générée en cours de journée.

Natürliche Lüftung mittels Nachtauskühlung La chaleur qui s’est accumulée pendant la journée est cédée à l'air ambiant durant la nuit, puis évacuée par le refroidissement nocturne.

Commande intelligente

Pour créer un climat ambiant agréable, les systèmes de ventilation naturelle misent sur des commandes intelligentes. Outre la taille du bâtiment, le principe de ventilation respectif joue un rôle essentiel.

«MotorController»

Les appareils certifiés KNX règlent l'alimentation et le contrôle des actionneurs de fenêtres et prennent en charge la communication BUS. La configuration s'effectue via un écran tactile intégré.

Interface de commande

Pour assurer une communication sans faille entre les différents éléments de commande, les actionneurs de fenêtre sont équipés de ce qu'on appelle des interfaces. Les lignes utilisent une tension de service de 230 volts.

Capteurs

Chaque zone dispose de son propre capteur qui mesure la température ambiante, le CO2 et l'humidité afin d’assurer le contrôle continu du climat intérieur.

Interrupteur de ventilation

Les interrupteurs de ventilation fixés au mur permettent de commander manuellement l’ouverture et la fermeture des fenêtres. Alternativement, les interrupteurs peuvent également être attribués à d’autres fonctions, comme par exemple la protection solaire.
Copyright © 2001-2019 Docu Media Suisse Sàrl

Informations sur des produits, textes de soumission et détails CAO pour Ventilation naturelle.